• Mon beau sapin, roi des forêts...

    Pourquoi choisir la bûche quand on peut avoir le sapin ?

     

    Aujourd'hui je ne vous partage pas une recette mais une expérience qui s'est retrouvée sur la table à Noël. Cette année je voulais changer de la traditionnelle bûche, voilà donc un moment que je réfléchissais à ce fameux dessert. Le dessert d'un repas de fête, c'est comme la robe de mariée qui clôture un défilé de mode, c'est le dernier plat vu et dégusté. Autrement dit, il doit rester dans les mémoires et sur les papilles autant que faire se peut. La différence avec les grands couturiers, c'est le nombre de retouches et de répétitions ! Ici, le premier essai doit être le bon.

    Je m'arrête donc sur un cône de glace pour symboliser le tronc et deux gâteaux découpés en forme d'étoile pour représenter les branches.

    Pour les parfums, je reste sur du classique. Tout ne peut quand même pas sortir de l'ordinaire! Ce sera donc pour la glace chocolat blanc à l'extérieur avec un insert de glace noix-noisettes, pain d'épices pour le gâteau avec un glaçage au chocolat blanc (il neige parfois à cette saison) et cerise sur le gâteau, des cerises confites pour les décorations de rigueur.

    Pour la confection des moules, un rhodoïd assez épais a fait l'affaire.

    Et voilà ...

     

    Mon beau sapin, roi des forêts...

    Mon beau sapin, roi des forêts...Mon beau sapin, roi des forêts...

     

     Arnold se joint à moi pour vous souhaiter un belle et gourmande année 2015 !

     

     

     

     

     

     

     

    « Galettes maïs - chorizoTarte fine aux pommes et farine de châtaigne »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Janvier 2015 à 17:24

    BIEN VUE LE  SAPIN A+JOHN

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :